rechercher

Accueil / Où investir ? / Manouba / Pourquoi Manouba ?

A-AA+

Pourquoi Manouba ?

Bookmark and Share
Retour

Carte Manouba

Pôles de Compétitivité Universités

Des ressources humaines qualifiées et disponibles

Le gouvernorat bénéficie d’un réseau universitaire et professionnel développé.

Manouba comprend le plus important pôle universitaire (université de la Manouba) de tout le pays avec 12 institutions universitaires formant plus de 25000 étudiants dans des disciplines variées. Nous citons parmi ces établissements :

 

La formation professionnelle est consolidée avec l’existence de huit centres de formation de qualité permettant de former des techniciens professionnels qualifiés dans les domaines de l’électronique, l’habillement, la céramique, les travaux publics...

Une infrastructure de qualité

Le gouvernorat dispose d’une infrastructure de base complète. Elle comporte un réseau routier et ferroviaire moderne (métro, train, autoroute Tunis- Béja et routes nationales) permettant de relier la région avec les autres gouvernorats du pays.

Le gouvernorat est aussi à 20 mn de L’aéroport international Tunis-Carthage et à 25 mn du port de Radés.

Plusieurs zones industrielles sont disponibles et aménagées pour accueillir les nouveaux projets dont celle de Mornaguia (II), Tébourba, Jédaïda, Ksar Saïd, Tébourba et El Fejja qui renferme un parc d’activités industrielles spécialisé dans le finissage du textile.

Une activité économique diversifiée

Le tissu économique de la région est concentré sur l´activité agricole et industrielle. En effet, le tissu industriel du gouvernorat est diversifié et en plein essor, il compte actuellement environ 200 entreprises employant plus de 200 milles personnes dont 103 entreprises étrangères ou à capital mixte.

Les principaux secteurs d´activité sont le textile, l´habillement, le cuir, l´industrie agroalimentaire et l´industrie électrique et mécanique.

Riche en ressources hydrauliques (28 lacs collinaires, un barrage, une nappe phréatique de 17,6 millions de mètres cubes et une nappe profonde de 9,5 millions de mètres cubes), le gouvernorat possède un potentiel agricole axé essentiellement sur l’irrigué (26 milles hectares situés sur les terres fertiles de la basse vallée de la Medjerda). Ces atouts ont favorisé la diversification de la production et l’intégration de l’agriculture biologique dans le système productif agricole régional.